Afrique/Covid-19: quatre pays subventionnés pour renforcer la résilience de leur éducation

Afrique/Covid-19: quatre pays subventionnés pour renforcer la résilience de leur éducation


Plusieurs secteurs importants ont été touchés par les effets négatifs de la covid-19 sur le continent africain. Le secteur éducatif en fait partie. Pour renforcer la résilience de l’éducation face à la pandémie, plusieurs pays ont reçu du financement à cet effet. Ainsi, la RCA, l’Ethiopie, et le Mozambique ont bénéficié de subventions de la part du Partenariat Mondial pour l’éducation (GPE). La RDC a quant à elle reçu un appui d’Education Cannot Wait (ECW).

Trois subventions du GPE pour trois pays

300 millions de dollars, c’est le montant des nouvelles subventions du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) en République centrafricaine, en Ethiopie et au Mozambique. Ces trois nouvelles subventions ont pour objectif de transformer les systèmes éducatifs dans ces Etats. Elles serviront à financer la construction et la réhabilitation d’écoles, la distribution de manuels scolaires, la formation des enseignants, les évaluations de l’apprentissage, les repas scolaires et l’amélioration de gestion. Selon Alice Albright, Directrice générale du GPE, l’institution « s’est engagée à transformer l’éducation afin qu’elle serve les enfants les plus vulnérables des pays à faible revenu du monde et ceux qui sont touchés par les conflits »

Ces subventions portent le financement total approuvé par GPE en 2020 à près de 1,5 milliard de dollars dont 500 millions de dollars aideront les pays concernés à faire face aux conséquences négatives de la Covid-19.

Répartition des fonds par pays

Sur une période de quatre années, la République centrafricaine recevra 31,6 millions de dollars. Cette somme lui permettra d’accroître le nombre d’enseignants qualifiés dans les écoles, surtout dans les zones rurales et touchées par les guerres. Le financement contribuera aussi au renforcement de la capacité du pays à soutenir les enfants déplacés, les enfants handicapés et les filles.

L’Ethiopie bénéficiera sur trois ans, une subvention de 125 millions de dollars. Ce montant permettra au pays d’élargir l’accès universel aux écoles pré-primaires, primaires et intermédiaires dans les zones les plus défavorisées. Le financement contribuera également à améliorer la qualité de l’enseignement pré-primaire dans 16 000 écoles et renforcera les campagnes facilitant l’accès des filles à l’école. La construction de plus de 500 nouvelles salles de classe et de 600 nouveaux centres de ressources pour l’éducation inclusive est aussi programmée.

140 millions de dollars est le montant réservé à le Mozambique pour une durée de cinq ans. Le financement participera à l’amélioration des résultats scolaires de la première à la troisième année et fournira du soutien aux corps enseignants. Il permettra aussi à encourager l’accès massif des filles à l’école et surtout de pourvoir s’y maintenir afin d’atteindre l’enseignement secondaire tout au moins.

Il faut souligner que le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) a la Banque Mondiale comme agent subvention dans ces trois.

22,2 millions de dollars de ECW pour la RDC

En République Démocratique du Congo (RDC), la covid-19 a eu de graves répercussions sur l’éducation dans le pays. Plus de 27 millions d’élèves ont cessé d’aller à l’école après la décision de fermeture des lieux éducatifs par le gouvernement pour freiner la propagation du virus sur le territoire national. A cela s’ajoute les attaques contre les écoles et une hausse du recrutement dans les groupes armés. Selon une statistique publiée par Africa Business Communities, le recrutement des enfants dans les groupes armés a doublé par rapport à l’année précédente, avec plus de 1000 cas vérifiés. Les écoles sont dans ces cas détruites pendant les conflits armés et sont occupées par des groupes armés ou des personnes déplacées. C’est donc face à une telle situation qu’Education Cannot Wait (ECW) a approuvé des subventions de 22,2 millions de dollars pour appuyer le programme pluriannuel de résilience en République Démocratique du Congo (RDC). Un programme qui a pour but d’accélérer entre autres l’éducation dans le pays.

Ce programme de financement de l’éducation se déroulera sur trois ans avec le but de réussir à mobiliser plus de 45 millions de dollars supplémentaires afin de toucher plus de 200 000 enfants et jeunes. « Ce nouveau programme pluriannuel de résilience nous aidera à atteindre les objectifs de développement durable et à ne laisser personne de côté, d’autant plus que nous nous travaillons à garantir une éducation inclusive et de qualité pour chaque fille et chaque garçon du pays » a déclaré Jean Marie Mangobe Bomungo, secrétaire général au ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique congolais.

La RDC, la RCA, le Mozambique et l’Ethiopie pourront compter sur ces différentes subventions pour renforcer la résilience de l’éducation face à la crise sanitaire.

Auteur

Avatar

Claudel Capo-Chichi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *