Afrique: L'AGOA n'est pas exploité de façon optimale

Afrique: L'AGOA n'est pas exploité de façon optimale


Le Premier ministre Komi Selom Klassou a ouvert mardi les premières sessions du Forum annuel de l’AGOA dédiées aux représentants du secteur privé et de la société civile.

L’objectif est d’harmoniser le partenariat entre les pays africains et les Etats-Unis dans le cadre de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), une loi votée en 2000 sous la présidence de Bill Clinton qui permet à certaines marchandises fabriquées en Afrique d’être exonérées de taxes à leur arrivée sur le territoire américain.

‘Cette rencontre représente un important jalon pour les acteurs présents en vue de faire de la coopération un outil de prospérité partagée’, a déclaré le chef du gouvernement.

‘Nous nourrissons l’espoir qu’à l’issue de ce Forum vous prendrez des résolutions pour un secteur privé et une société civile dynamiques et performants permettant de renforcer et de diversifier les exportations afin de saisir les multiples opportunités qu’offrent les marchés internationaux’, a indiqué Bernadette Legzim-Balouki, la ministre du Commerce.

Elle a reconnu que les dispositions fixées par l’AGOA n’avaient pas été exploitées de façon optimale.

Source: http://fr.allafrica.com/stories/201708080943.html

Auteur

Avatar

Magazine InAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *