BENIN: Tounée présidentielle: Patrice Talon demande pardon et promet des élections inclusives en 2021

BENIN: Tounée présidentielle: Patrice Talon demande pardon et promet des élections inclusives en 2021

Le président Patrice Talon mène une tournée nationale depuis le jeudi 12 novembre dernier. Cette tournée le conduira dans la plupart des communes du Bénin, avec pour objectif principal des échanges directs avec les populations. Ces échanges permettront aux citoyens d’obtenir des réponses à plusieurs questions relatives à sa gouvernance. Entamée  jeudi dernier, la tournée présidentielle de… Voir l’article

[TheChamp-Sharing count="1"]

Le président Patrice Talon mène une tournée nationale depuis le jeudi 12 novembre dernier. Cette tournée le conduira dans la plupart des communes du Bénin, avec pour objectif principal des échanges directs avec les populations. Ces échanges permettront aux citoyens d’obtenir des réponses à plusieurs questions relatives à sa gouvernance.

Entamée  jeudi dernier, la tournée présidentielle de Patrice Talon sera  marquée par des escales dans les principaux chefs-lieux des communes du pays. Plusieurs d’entre elles ont déjà reçu la visite du chef de l’Etat. Dans les endroits visités, il a tenu des échanges avec la population et les élus locaux venus à sa rencontre. Au cours de ces échanges, le président en exercice a abordé plusieurs questions essentielles.

Une réforme de l’éducation à venir

A Parakou, le chef de l’Etat a tenu à mettre l’accent sur une problématique particulière : l’éducation. Il a évoqué la volonté du régime actuel de réformer le système scolaire existant, qui n’offre pas de réelles débouchées. 

« Nous formons nos enfants pour le chômage avec des filières inutiles. Il faut former les enfants dans des filières qui peuvent leur permettre de s’employer dans 5 ou 10 ans », .

a expliqué le Président TALON Patrice

Pour pallier ce problème, le gouvernement serait 

«  en train d’investir beaucoup d’argent pour envoyer des enseignants se faire former en France et au Canada, dans des filières d’avenir pour revenir encadrer nos enfants dans les établissements techniques ». 

Patrice Talon

Selon ses propos, un financement a été bouclé pour construire plus d’écoles et de centres de formation techniques dans le pays.

Une promesse d’élections inclusives

Il a également répondu à l’une des questions brûlantes du moment, à savoir la participation des forces de l’opposition aux élections présidentielles de 2021. Sur ce point, il a promis aux élus et aux têtes couronnées de la commune de Parakou, que le gouvernement ferait le nécessaire pour favoriser des élections inclusives. « Le ministre de l’Intérieur fera tout ce qu’il faut pour que les Démocrates reçoivent leur récépissé. Nous allons faire tout ce qu’il faut pour que les grands partis politiques prennent part aux élections à venir »a-t-il rassuré.

Plusieurs autres localités de la région septentrionale du pays ont aussi été visitées. Et à chaque fois, le locataire de la Marina a adapté son discours aux réalités du milieu.

Une main tendue pour une cohésion sociale plus forte

Ainsi, dans les communes de Tchaourou et  de Savè, le discours de Patrice Talon a été celui du pardon. Pardon pour les actes répréhensibles ayant eu lieu lors des dernières législatives. 

« Je suis venu ce matin demander pardon. Un enfant bien élevé ne sait que demander pardon quelles que soient les circonstances. Les événements qui ont pu nous meurtrir par le passé doivent être oubliés »,

a déclaré à Savè, Patrice talon

Il a ensuite promis qu’au nom de ce même pardon, les jeunes natifs de Savè, responsables des événements de mai et juin 2019 seront libérés. « J’ai pardonné, la République a pardonné. Et comme nous sommes une République, le temps que les choses soient faites dans les normes, nos frères seront libres », a-t-il affirmé. S’en est suivi un bref aperçu des prochaines réalisations dans la commune. La ville de Tchaourou n’a pas, non plus, échappé à la cérémonie de présentation d’excuses du père de la nation. 

« Moi, j’ai pardonné, la République a pardonné, l’Etat a pardonné. C’est à vous de pardonner maintenant », a-t-il martelé d’entrée de jeu. Il les a ensuite exhortés à faire preuve de patriotisme en lui démontrant leur soutien, à travers une métaphore. « Il faut souhaiter que des gens qui ne sont pas nés dans notre maison soient capables de faire des choses pour nous. Car, quand on n’a plus sa mère mais l’attention de sa tante, on ne peut refuser éternellement de goûter la sauce d’un autre parent », a-t-il laissé entendre.

Le président Patrice Talon a également visité les communes de Kalalé, Nikki, Bembèrèkè, Banikoara, Kandi, Kérou, Natitingou et Matéri. Dans chacune de ces communes, il a exposé les réalisations du gouvernement. Il a également pris note de leurs urgences respectives et leur a promis qu’elles ne seront pas laissées pour compte.

La tournée nationale entreprise par Patrice Talon suit toujours son cours. Après avoir achevé son périple la région septentrionale, il redescendra petit à petit vers les localités du sud du pays. LAtournée pourrait encore durer plusieurs jours.

Aaron AKINOCHO

Auteur

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *