Centrafrique : François Bozizé exclu de la course présidentielle

Centrafrique : François Bozizé exclu de la course présidentielle


La Cour constitutionnelle de Centrafrique a invalidé la candidature de l’ex- président François Bozizé à l’élection présidentielle du 27 décembre. La nouvelle est tombée par le biais d’un communiqué, publié jeudi dernier par l’institution. Cette décision a été prise en raison des nombreuses accusations qui pèsent sur l’ancien chef d’État, âgé de 74 ans. En effet, le désormais ex-candidat fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, lancé contre lui le 31 mars 2014. Il est poursuivi notamment pour « assassinats, arrestations, séquestrations, détentions arbitraires et tortures ». De plus, il est visé par des sanctions de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) depuis 2014. Celles-ci ont été renouvelées le 28 juillet dernier. Ancien général et ex-chef d’état-major porté au pouvoir par un coup d’État en 2003, François Bozizé a été renversé en mars 2013 Michel Djotodia. Il est rentré fin 2019 en République centrafricaine. Sa candidature a été annoncée en juillet, alors qu’il se présentait comme indispensable pour rétablir la paix dans le pays. Il ne s’agit néanmoins pas de la seule candidature invalidée pour la prochaine présidentielle. Quatre autres candidats ont été retirés de la course. Seuls 17 candidats pourront donc prendre part aux prochaines élections.

Auteur

Avatar

Magazine InAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *