Commerce en ligne: les réseaux sociaux boostent les ventes

Commerce en ligne: les réseaux sociaux boostent les ventes

Les groupes Wathsapp et Facebook de plus en plus utilisés pour vendre divers produits. Nathalie Meva, ménagère, est une mordue du shopping. En temps normal, elle ne peut passer une semaine sans entrer dans une boutique, soit pour faire des repérages, soit pour acheter une babiole. Seulement, depuis bientôt un an, la jeune dame ne… Voir l’article

[TheChamp-Sharing count="1"]

Les groupes Wathsapp et Facebook de plus en plus utilisés pour vendre divers produits.

Nathalie Meva, ménagère, est une mordue du shopping. En temps normal, elle ne peut passer une semaine sans entrer dans une boutique, soit pour faire des repérages, soit pour acheter une babiole. Seulement, depuis bientôt un an, la jeune dame ne se déplace plus pour réaliser son hobby. « Mon téléphone portable ou mon ordinateur me suffisent désormais pour acheter tout ce que je veux », affirme cette mère de famille. « Je fais mon shopping auprès d’         une amie ou d’autres connaissances, sur facebook et Whatsapp », poursuit Nathalie Meva.

Comme elle, de nombreuses personnes passent dorénavant par ce canal pour vendre ou acheter divers produits (cosmétiques, électroménagers, vêtements et chaussures, accessoires de beauté, etc.).  La pratique ici est simple. « Une personne qui a des produits à commercialiser sur un site puisqu’on se connait il y a longtemps. Et toujours par ce moyen, je lui fais le transfert d’argent mais en ajoutant 200F de frais de taxi. Après quelques minutes, on vient me livrer à domicile », explique-t-elle. Elle ajoute qu’en plus, elle achète des ustensiles de cuisine que proposent ses connaissances dans ces groupes Wathsapp et Facebook. Elle n’est pas la seule, plusieurs personnes abordées reconnaissent avoir déjà acheté une marchandise à un ami, un frère ou une connaissance via un groupe de réseau social. Des services sont également proposés par le même canal. Manuela Mawa, étudiante en troisième année marketing, s’appuie sur Facebook et Whatsapp pour proposer des services à ses connaissances. Elle offre des locations de voitures, d’appartements meublés, de salles et matériels de cérémonies, etc. pour arrondir ses fins de mois.

Un moyen bien différent de celui des sites spécialisés comme Cameroun Boutique, Africa Shops, Kaymou qui paient des droits pour exercer. Selon Junior Mbock, l’un des vendeurs dans les groupes, les atouts de ce moyen sont nombreux. « La vente et la livraison sont rapides. Les paiements se font par compte marchand ou en espèce », explique-t-il.

A côté, on rencontre aussi des inconvénients comme les détournements. Parfois les produits présentés sur le réseau social ne correspondent pas à ceux que le vendeur livre.

Source: www.camernews.com

Auteur

Avatar

Magazine InAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *