Covid-19: Le Zimbabwe décrète un nouveau confinement, face à la recrudescence des cas

Covid-19: Le Zimbabwe décrète un nouveau confinement, face à la recrudescence des cas


Le gouvernement zimbabwéen a décrété samedi un nouveau couvre-feu national, avec effet immédiat. Tous les rassemblements, à l’exception des obsèques, sont interdits dans le pays, pendant trente jours. L’annonce a été faite par Constantino Chiwenga, vice-président et ministre de la Santé, lors d’une conférence de presse.

Seuls les services essentiels tels que les hôpitaux, les pharmacies et les supermarchés resteront ouverts. Les services de transport interprovinciaux et interurbains seront limités aux services essentiels et aux services commerciaux. Les commerçants transfrontaliers devront également interrompre leurs activités, sauf s’ils interviennent dans le transit de marchandises, liées à des services de première nécessité.

Le vice-président zimbabwéen a rappelé que les mesures de prévention existantes contre la COVID-19 seront strictement appliquées. Parmi celles-ci, figurent le port du masque, la distanciation sociale, la désinfection des mains et le contrôle de la température. Les Zimbabwéens devront rester chez eux, sauf pour l’achat de nourriture et de médicaments, et le transport de parents malades.

Il faut savoir que ces nouvelles mesures ont été adoptées afin de lutter contre la recrudescence des cas de Covid-19 observée depuis peu. Samedi, le Zimbabwe comptait 14 491 cas et 377 décès, avec environ 1 400 infections signalées la semaine dernière. Au cours du mois de décembre, le nombre de cas quotidiens serait passé à plus de 100, contre moins de 50 en novembre.

Auteur

Avatar

Magazine InAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *