GESTION PUBLIQUE: L’Indice Mo Abrahim annonce un recul de la gouvernance en Afrique en 2019

GESTION PUBLIQUE: L’Indice Mo Abrahim annonce un recul de la gouvernance en Afrique en 2019


La fondation Mo Ibrahim a publié son Indice Ibrahim de la bonne gouvernance pour le compte de l’année 2019. Il en ressort que la moyenne africaine de la Gouvernance globale en Afrique a chuté de 0,2 points en 2019. Il s’agit de la première baisse annuelle observée en près d’une décennie.

L’IIAG 2020 classe l’Île Maurice, le Cap-Vert, les Seychelles, la Tunisie, et le Botswana parmi les pays les mieux notés en 2019. L’Angola et la Somalie restent tout en bas de l’échelle mais font  des progrès.

D’après le rapport, Maurice a maintenu sa position de tête en 2019 pour la dixième année consécutive. La Somalie, quant à elle, est restée dernière en raison des problèmes de sécurité connus par le pays depuis un certain moment. Malgré ces défis, la Somalie a toutefois réussi à améliorer son score de gouvernance depuis 2010, grâce à l’amélioration des infrastructures et une plus grande égalité des sexes, entre autres.

Selon Nathalie Delapalme, directrice exécutive de la Fondation Mo Ibrahim, « Soixante pour cent des Africains vivent dans des pays où la gouvernance est meilleure en 2019 qu’elle ne l’était en 2010 ».« Cependant, depuis 2015, ces progrès connaissent un ralentissement, ce qui est un peu inquiétant »,a-t-elle confié à Deutsche Welle dans une interview.

Publié depuis 2007, l’IIAG évalue la gouvernance dans les 54 pays africains. Il tient principalement compte de quatre catégories, à savoir : Sécurité et état de droit, Participation et Droits humains, Développement économique durable et Développement humain.

GESTION PUBLIQUE

L’Indice Mo Abrahim annonce un recul de la gouvernance en Afrique en 2019

La fondation Mo Ibrahim a publié son Indice Ibrahim de la bonne gouvernance pour le compte de l’année 2019. Il en ressort que la moyenne africaine de la Gouvernance globale en Afrique a chuté de 0,2 points en 2019. Il s’agit de la première baisse annuelle observée en près d’une décennie.

L’IIAG 2020 classe l’Île Maurice, le Cap-Vert, les Seychelles, la Tunisie, et le Botswana parmi les pays les mieux notés en 2019. L’Angola et la Somalie restent tout en bas de l’échelle mais font  des progrès.

D’après le rapport, Maurice a maintenu sa position de tête en 2019 pour la dixième année consécutive. La Somalie, quant à elle, est restée dernière en raison des problèmes de sécurité connus par le pays depuis un certain moment. Malgré ces défis, la Somalie a toutefois réussi à améliorer son score de gouvernance depuis 2010, grâce à l’amélioration des infrastructures et une plus grande égalité des sexes, entre autres.

Selon Nathalie Delapalme, directrice exécutive de la Fondation Mo Ibrahim, « Soixante pour cent des Africains vivent dans des pays où la gouvernance est meilleure en 2019 qu’elle ne l’était en 2010 ».« Cependant, depuis 2015, ces progrès connaissent un ralentissement, ce qui est un peu inquiétant »,a-t-elle confié à Deutsche Welle dans une interview.

Publié depuis 2007, l’IIAG évalue la gouvernance dans les 54 pays africains. Il tient principalement compte de quatre catégories, à savoir : Sécurité et état de droit, Participation et Droits humains, Développement économique durable et Développement humain.

Auteur

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *