Interview  Espoir DOSSAH (AFRIMALIN GROUP) : « Nous puisons des enseignements dans les échecs et les succès de JUMIA ; mais en vrai, nous ne sommes pas des concurrents directs. »

Interview Espoir DOSSAH (AFRIMALIN GROUP) : « Nous puisons des enseignements dans les échecs et les succès de JUMIA ; mais en vrai, nous ne sommes pas des concurrents directs. »

Pour InAfrik, Espoir DOSSAH, le Directeur des opérations et du Business development de Afrimalin Group, composée des marques AFRIMALIN, KERAWA et LePortail, présente les ambitions du Groupe, son positionnement stratégique et lève le voile sur les nouveaux services développés. Dans quelques jours vous lancez une Marketplace sur votre plateforme Afrimalin, initialement site de petites annonces,… Voir l’article

[TheChamp-Sharing count="1"]

Pour InAfrik, Espoir DOSSAH, le Directeur des opérations et du Business development de Afrimalin Group, composée des marques AFRIMALIN, KERAWA et LePortail, présente les ambitions du Groupe, son positionnement stratégique et lève le voile sur les nouveaux services développés.

Dans quelques jours vous lancez une Marketplace sur votre plateforme Afrimalin, initialement site de petites annonces, pourquoi ce changement de modèle ?

Oui effectivement, dans quelques jours notre service de Marketplace sera disponible pour les marques et les marchands au Bénin, pays pilote choisi par le groupe.  Vous avez parfaitement raison, Afrimalin Group est reconnu comme une plateforme généraliste de petites annonces  et d’annonces commerciales avec ses marques Afrimalin, Kerawa et Leportail. Nous ne changeons pas de modèle, mais venons compléter les nombreux services que nous apportons déjà aux retailers et marchands avec une place de marché à travers des services de paiement en ligne et de livraison.

”Depuis cinq ans, nous travaillons à offrir aux marchands et aux marques un levier de croissance supplémentaire à travers le digital.”

Espoir DOSSAH

La Marketplace est aujourd’hui un véritable axe de développement pour les retailers et les pure players car les sites comme Afrimalin, ont une telle puissance d’audience, qui seule peut permettre aux e-commerçants de faire tomber les frontières de leur zone de chalandise physique. Enfin, vous voyez bien que notre modèle n’a pas changé, nous sommes restés et restons toujours Afrimalin, un acteur sérieux et important du E-business en Afrique francophone. Nous sommes une plateforme de produits et de services en ligne. Notre unique modèle, qui ne changera pas, c’est de créer et de driver du trafic chez les marchands, les marques et les particuliers qui font confiance à Afrimalin.

Vous devenez donc un concurrent de Jumia?

Afrimalin est une entreprise à taille humaine, qui a de la modestie et des valeurs. Mais malgré notre modestie, et le respect que nous avons pour les autres acteurs, plus grands ou plus petits que nous, nous avons de la personnalité, et comme tel, nous sommes AFRIMALIN. Personnellement, Jumia est une référence, une success story africaine que je respecte beaucoup. Nous puisons des enseignements dans les échecs et les succès de JUMIA.

“Concurrents de Jumia, oui peut-être, sur certains marchés et certaines verticales, mais en vrai, nous ne sommes pas des concurrents directs. Peut-être dans un futur proche ou lointain.”

Vous Comment un marchand lambda peut-il intégrer la marketplace de Afrimalin?

J’aimeras avant tout, rappeler encore, que vendre sur Afrimalin, Kerawa et Leportail  est totalement gratuit pour les marchands professionnels et  les particuliers. Nous ne percevons de loyer chez personne. Ce sera également pareil sur la Marketplace, c’est un service gratuit pour nos marchands. La seule différence au niveau de la place de marché est que tout le monde n’est pas éligible, et pour la simple raison que nous sommes un tiers de confiance, et devons garantir pour les clients finaux la qualité des produits et le sérieux, la sécurité et surtout la confiance au niveau de nos différents services. Ainsi le process d’inscription est très simple et se décompose ainsi : 

Demande du vendeur par la création d’un compte boutique sur afrimalin.bj,

Étude du dossier du vendeur, analyse des produits du marchand ou de la marque, de de leur qualité, 

Premier rendez-vous téléphonique ou physique entre le vendeur et le service client Afrimalin, présentation de la Marketplace Afrimalin et des exigences envers le Client et Afrimalin

Si le vendeur accepte les règles du jeu, les deux parties signent le contrat d’enrôlement.

Et enfin on procède à la formation et à la mise en ligne des produits.

Ce qui est le plus important pour nous est que le vendeur devient un partenaire sérieux pour nous et doit accepter de nous faire confiance, non seulement parce que nous lui collectons des fonds, mais surtout parce que nous l’aidons à recruter et à fidéliser de nouveaux clients. Il doit comprendre qu’il est en compétition et doit reconsidérer en permanence son catalogue et ses prix. Notre responsabilité est de le faire vendre à travers des actions gratuites et ciblées de publicité et de communication digitales sur nos différents points de contacts digitaux. Au moment où je vous parle, nous avons une centaine de dossiers de vendeurs, de producteurs et de grossistes en étude. Nous prenons du plaisir à faire ce premier travail de due diligence, capital pour le succès de notre Marketplace.

Qui sont les concurrents de Afrimalin Bénin? 

Vous ne me croirez peut-être pas, mais depuis le lancement de notre plateforme, nous travaillons à ne pas avoir de concurrents directs, ou plus précisément à nous éloigner de la concurrence en innovant au maximum : rappelez-vous de AfrimalinFood, de AfrimalinImmo, de Afrimalin Agence Web, de Wariboost etc. il est vrai que certains acteurs, majeurs ou non, nous copient et reproduisent nos stratégies au quotidien, mais il est important pour nous de rester leader et de jouer ce rôle de change maker du e-business dans ce pays.

Comment voyez-vous l'avenir du E-commerce au Bénin?

Radieux et plein d’espoir. Les acteurs de la Fintech locale, comme Kkiapay sont en train de faire nous faciliter le travail et de tracer de meilleurs jours au E-commerce au Bénin. J’aimerais vous souffler que le e-commerce ne se limite pas seulement aux produits, mais aussi aux services. Les petits services  représentent la prochaine étape pour Afrimalin. 

Rodrigue HODE

Auteur

La rédaction

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *