La Banque africaine de développement et les institutions financières internationales lancent la toute première plate-forme de co-garantie

La Banque africaine de développement et les institutions financières internationales lancent la toute première plate-forme de co-garantie


La Banque africaine de développement, aux côtés de la Société islamique d’assurance des investissements et du crédit à l’exportation (ICIEC), de l’Agence africaine des assurances du commerce (ATI) et de GuarantCo, a signé mercredi un mémorandum d’accord pour une plate-forme de co-garantie (CGP). Cette initiative, la première du genre et promue par la Banque, a été signée le premier jour du premier forum de la Banque sur l’investissement en Afrique à Johannesburg.

La Banque et ses partenaires ont créé la plate-forme de co-garantie pour l’Afrique, un instrument novateur et collectif de réduction des risques, afin de remédier au risque élevé perçu sur l’ensemble du continent et au manque de capacité des prêteurs traditionnels à fournir des produits d’atténuation des risques pour les projets.

La plate-forme vise à augmenter le volume de solutions d’assurance et de garantie disponibles pour les promoteurs de projets et leurs banquiers d’une manière qui soit responsable du marché. L’objectif est de mobiliser des investissements plus importants qui n’auraient autrement pas lieu dans la région en l’absence de produits abordables d’atténuation des risques. La plate-forme devrait renforcer la pertinence des instruments des institutions respectives dans la région en mettant en œuvre des transactions communes d’atténuation des risques.  

A propos de la raison d’être de la plate-forme proposée par la Banque, Akinwunmi Adesina ,  président du groupe de la Banque africaine de développement, a déclaré: «De nombreux fournisseurs de garanties peuvent proposer divers types d’instruments de rehaussement du crédit et d’atténuation des risques en Afrique. -existant ou sur une base ad hoc. D’où la nécessité d’une collaboration plus formelle entre les fournisseurs de garantie afin de maximiser l’utilisation de leurs produits en Afrique. ”

Ces quatre partenaires initiaux sont des institutions financières possédant une solide expérience sur le continent, désireuses de participer afin de coopérer et de créer des synergies avec d’autres institutions de développement et commerciales de manière efficace et adaptée au marché. La plate-forme est ouverte à plus de participants, y compris les institutions de développement officielles et le secteur privé. 

Cette initiative aura une portée mondiale et visera à rassembler des fournisseurs d’atténuation des risques et d’amélioration du crédit réticents à travers le monde afin de multiplier les projets en Afrique – à des conditions plus abordables pour les investisseurs et les prêteurs africains et étrangers.

Dr. Bandar MH Hajjar, président du groupe de la Banque de développement islamique et président du conseil d’administration de la Société islamique d’assurance du crédit à l’investissement et à l’exportation (ICIEC), a noté que l’ICEC, en tant qu’institution multilatérale, avait une forte empreinte en Afrique avec 23 pays membres du continent et a activement mobilisé les capacités d’assurance et de réassurance du marché international pour l’Afrique au cours des 25 dernières années. ICIEC entend faire appel à ses services, à son expertise et à son réseau pour coopérer avec les participants de la plate-forme de co-garantie, afin de structurer collectivement des solutions innovantes d’atténuation des risques qui contribueront à faciliter et à mobiliser la capacité de financement pour des projets à moyen et long terme en Afrique.

George Otieno, directeur général de l’Agence africaine des assurances commerciales (ATI)«Nous nous félicitons de cette initiative qui avait été proposée pour la première fois par la Banque africaine de développement lors de la deuxième réunion de l’Union d’Abidjan en 2017. Au fur et à mesure que l’adhésion des États africains à l’ATI augmente – en partie grâce à l’aide financière de la Banque africaine de développement – Nous pensons qu’aucune institution à elle seule ne peut fournir le degré d’atténuation des risques nécessaire pour catalyser les énormes besoins en infrastructures de l’Afrique. Alors qu’ATI travaille déjà en étroite collaboration avec le marché de l’assurance privée, la récente transaction d’assurance conclue entre la Banque, ATI et le marché de la réassurance privée visant à assurer un portefeuille de prêts du secteur financier non souverain de la Banque en Afrique témoigne du puissant impact de la coopération entre institutions. améliorer la disponibilité et les conditions d’assurance dans la région ».

Philippe Valahu, PDG du groupe de développement des infrastructures privées, a déclaré: «GuarantCo est ravi de participer à la plate-forme de co-garantie, en particulier parce qu’elle s’appuie sur notre vaste expérience dans la fourniture de solutions de garantie et d’amélioration du crédit en Afrique. Cette initiative nous permet de collaborer avec des institutions partageant une vision similaire à la nôtre. non seulement en reconnaissant le déploiement de capitaux et d’investissements sur le continent, mais surtout en facilitant les marchés de capitaux locaux grâce à des solutions d’atténuation des risques. Nous espérons que la capacité commune créée par cette initiative permettra un partage plus efficace des informations, une meilleure vue d’ensemble des risques sur l’ensemble du continent et la mobilisation d’une plus grande capacité de garantie ».

À propos du groupe de la Banque africaine de développement

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution de financement du développement en Afrique. Son mandat est de stimuler le développement économique durable et le progrès social sur le continent, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté. Le Groupe de la Banque réalise cet objectif en mobilisant et en affectant des ressources à l’investissement sur le continent; et fournir des conseils stratégiques et une assistance technique pour appuyer les efforts de développement. Le capital autorisé de la Banque africaine de développement, d’environ 100 milliards de dollars EU, est souscrit par 80 pays membres, dont 54 pays africains et 26 pays non africains.

www.afdb.org

À propos de la Société islamique d’assurance de crédit à l’exportation et à l’investissement (ICIEC).

ICIEC est membre du groupe de la Banque islamique de développement (IsDB). ICIEC a été créée pour fournir des solutions d’assurance-crédit à l’investissement et à l’exportation conformes aux principes de la charia ainsi que pour renforcer les relations économiques entre les pays membres de l’Organisation de la coopération islamique. Les solutions d’assurance investissement de ICIEC pour les banques et les institutions financières offrent une protection contre les pertes causées par des risques non commerciaux tels que les risques politiques et le non-respect des obligations financières par le souverain ou le sous-souverain

www.iciec.com

À propos de l’Agence africaine d’assurance commerciale (ATI)

ATI est une institution multilatérale créée en 2001 et basée à Nairobi, au Kenya. Son mandat est de promouvoir et de développer le commerce et les investissements pour les pays africains et au sein de ceux-ci en proposant des solutions d’assurance de crédit et d’assurance risques politiques. ATI compte 23 actionnaires, dont 14 pays membres africains et neuf actionnaires institutionnels, dont la BAD.

ATI propose une gamme de produits d’assurance, notamment l’assurance contre la rupture de contrat, le soutien en liquidité, l’assurance contre les risques politiques, l’assurance-crédit commerciale, les cautionnements et les contre-garanties. 

À compter de 2017, ATI avait soutenu des échanges et des investissements de 35 milliards de dollars américains à travers l’Afrique. Depuis 2008, ATI a maintenu la note «A» stable de Standard & Poor’s.

www.ati-aca.org

À propos de GuarantCo (GuarantCo)

GuarantCo a été créé pour mobiliser des investissements en monnaie locale dans le cadre de projets d’infrastructure et soutenir le développement des marchés financiers dans les pays à faible revenu. GuarantCo fait partie du groupe de développement des infrastructures privées (PIDG). GuarantCo est pris en charge par les gouvernements du Royaume-Uni, de la Suisse, de la Suède, des Pays-Bas et de l’Australie. Il est noté AA- par Fitch et A1 par Moody’s. www.guarantco.com

Auteur

Avatar

Rosko DOSSOU-YOVO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *