MyBeatus, l’avenir digital de l’éducation en Afrique subsaharienne commence au Bénin

MyBeatus, l’avenir digital de l’éducation en Afrique subsaharienne commence au Bénin


Un atelier sur « la gestion efficace des écoles à l’ère du numérique » a réuni le 1er juin à Cotonou, l’équipe du promoteur du logiciel à caractère éducatif MyBeatus, les chefs d’établissements primaires, secondaires et universitaires et des acteurs du système éducatif Béninois.

Le numérique est l’âme de la nouvelle dynamique de développement de l’Afrique. Les secteurs prioritaires doivent se mettre au diapason de la technologie, sans pour autant se détourner leur mission première. Passionné d’éducation, Mikhael Mazu, bénino-congolais de la diaspora, a développé MyBeatus, un logiciel de gestion digitale des établissements primaires, secondaires et universitaires, qu’il veut expérimenter au Bénin. Sa motivation vient de la somme de deux expériences professionnelles au cours desquelles deux écoles de commerce ont perdu huit cents (800) millions de francs Cfa et deux cents (200) relevés de note, faute d’avoir un logiciel de gestion efficace des fonctions des établissements.

A Lire: Le parcours atypique du Togolais Jonathan Koffi Doe, assistant à la communication de l’UA

Le monde change et l’espèce qui survit est celle qui s’adapte aux changements. Pour ce faire, il faut apprendre comment mettre les technologies de l’information et de la communication au service de l’éducation au Bénin

estime Francis Yelouassi, directeur de la filiale Bénin de MyBeatus. Convaincu que l’éducation est un droit de l’homme et que les technologies permettent de défendre ce droit, ce jeune repât, avec son équipe, s’est assigné pour mission de transformer la vie de millions d’apprenants en faisant de cette plateforme, l’axe principal des solutions digitales et numériques (Edtechs) aux difficultés de gestion dans le système éducatif en Afrique.

MyBeatus pour une éducation performante

Basé à Londres avec des filiales en Indes et au Bénin, MyBeatus dispose d’une plateforme sécurisée et extensible couvrant entre autres volets : la gestion administrative et financière, le support d’accès aux innovations, la marketplace de l’éducation et la traçabilité des parcours éducatifs. Ainsi, MyBeatus permettra aux acteurs à divers niveaux du système éducatif, de réaliser leur plein potentiel à travers une expérience éducative collaborative et inclusive. L’atelier de Cotonou a permis à Mikhael Mazu de présenter la plateforme aux futurs partenaires, son processus d’utilisation, ses avantages pratiques et de recueillir les inquiétudes et recommandations des participants qui se sont montrés très enthousiastes.

A Lire: Entretien avec Khaled Igué, Young Global Leader Africain 2018, éminente figure de proue de l’afro-optimisme et de la Nouvelle Afrique

L’étude de marché exécuté sur un échantillon de 105 établissements éducatifs à Cotonou, ont permis à l’équipe de MyBeatus d’identifier les difficultés didactiques auxquelles ils sont confrontés.

L’avenir se passe ici et maintenant et MyBeatus va permettre à tout le monde d’avoir accès à une éducation performante qui s’intéresse à l’apprenant et à l’enseignant car la question de la gestion des compétences doit être pensé différemment

rassure le promoteur Mikhael Mazu.

 

Pour Espoir Dossah, chargé du business development et de la vente du projet au Bénin, les résultats de la prospection sont concluants et il convient d’insérer l’outil MyBeatus dans la gestion des écoles béninoises pour améliorer leurs performances. Comme avantages, le logiciel est disponible à un prix compétitif et fonctionne avec ou sans connexion internet. Il garantit une utilisation continue dans le but de faciliter la vie aux responsables d’établissements, enseignants, parents, élèves et aux décideurs politiques en vue de permettre l’élaboration d’une base de données fiable.

Auteur

Avatar

André TOKPON

Journaliste spécialiste des questions agricoles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *