Oshi Agabi, l'inventeur africain qui va révolutionner la sûreté aéroportuaire

Oshi Agabi, l'inventeur africain qui va révolutionner la sûreté aéroportuaire

Le Nigérian Oshi Agabi a créé Koniku Kore, un dispositif permettant de sentir l’odeur des explosifs. L’invention pourrait en cela révolutionner la sûreté aéroportuaire. Le parcours du scientifique et entrepreneur nigérian Oshiorenya ‘Oshi’ Agabi est des plus remarquables. Après des études à Lagos au Nigéria puis en Suisse et en Angleterre, il a créé sa… Voir l’article

[TheChamp-Sharing count="1"]

Le Nigérian Oshi Agabi a créé Koniku Kore, un dispositif permettant de sentir l’odeur des explosifs. L’invention pourrait en cela révolutionner la sûreté aéroportuaire.

Le parcours du scientifique et entrepreneur nigérian Oshiorenya ‘Oshi’ Agabi est des plus remarquables. Après des études à Lagos au Nigéria puis en Suisse et en Angleterre, il a créé sa propre société, Koniku inc., le mot koniku signifiant ‘immortel’ en yoruba. L’objectif de la plupart des géants de l’informatique est, comme celui de Koniku, de créer des ordinateurs possédant à terme des capacités similaires à celles d’un cerveau humain. Jusqu’à présent, ils essaient toutefois de manière de plus en plus précise cet ordinateur aux capacités se rapprochant de celles du cerveau humain. L’objectif avoué d’Agabi est de créer un ordinateur aux capacités d’un cerveau humain, mais à partir de cellules nerveuses vivantes.

En utilisant en laboratoire des cellules nerveuses vivantes individuelles et en analysant leur fonctionnement et leurs interactions, Agabi souhaite baser des puces sur celles-ci et par là renverser le paradigme de l’intelligence artificielle.

Son incroyable projet a déjà conquis un certain nombre d’investisseurs et de clients prestigieux comme la firme aéronautique AstraZeneca et celle, aéronautique, de Boeing.

La première fameuse application du travail acharné de Koniku a été de créer Koniku Kore, un dispositif permettant de détecter des explosifs et des cellules cancéreuses. A cet effet, il a fait fusionner des puces électroniques avec des cellules de souris. Agabi, qui a comparé les facultés de ce dispositif avec l’odorat d’un chien capable de sentir des cellules cancéreuses et la présence d’explosifs, a aussi déclaré que cette découverte pourrait révolutionner la sécurité aéroportuaire.

Source: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1974945856163612&set=pcb.633923363398734&type=3&theater&ifg=1

Auteur

Avatar

Magazine InAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *