Tchad : Saleh Kebzabo dans le collimateur de la justice

Tchad : Saleh Kebzabo dans le collimateur de la justice


Le député et ancien chef de l’opposition tchadien, Saleh Kebzabo, risque des poursuites judiciaires. Dans une note adressée au président de l’Assemblée nationale, le ministre de la Justice a annoncé le début d’une procédure contre le député.

D’après la note, l’opposant aurait tenu des propos incitant à la haine le 22 décembre dernier, alors qu’il demandait au cours d’une réunion politique à des jeunes agriculteurs, de s’organiser pour protéger leurs champs contre les éleveurs.

« Vous devez vous organiser pour soutenir vos parents. L’histoire des éleveurs doit s’arrêter et ça ne peut s’arrêter que si vous vous organisez pour arrêter ça. Si vous comptez sur le gouvernement de Déby, vous attendrez même cent ans, ça va continuer », avait-il laissé entendre.

Si le courrier du garde des Sceaux est approuvé par les députés, une procédure de mise en accusation sera déclenchée contre l’ancien chef de file de l’opposition mais sans garantie de poursuites judiciaires.

Si la procédure aboutit, l’opposant pourrait voir son immunité levée, d’autant que le parti au pouvoir est majoritaire à l’Assemblée nationale tchadienne.

Auteur

Avatar

Magazine InAfrik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *